mercredi 25 avril 2018

Des nouvelles des routes du Balcon Sud et du fort du Saint Eynard

La route de la Charmette au lieu-dit Le Maupas en mars 2011
On ne sait pas encore quand la route du col de la Charmette sera dégagée. Sans doute pas dans l'immédiat, quand on connait les quantités de neige qui sont tombées au cours de la saison hivernale.
Pour les autres itinéraires du massif, voici le détail :
- La route D57A (route du Saint Eynard) a ouvert le lundi 23 avril.
- La route D57E (route du Charmant Som) n'ouvrira pas avant le 18 mai .
Le fort du Saint-Eynard, quant à lui, ouvrira ses portes le jeudi 3 mai. Ses murs, son exposition permanente et son fameux restaurant vous attendent ! 

Ouverture du jeudi au dimanche en mai puis du mardi au dimanche en juin - juillet - août, et de nouveau du jeudi au dimanche en septembre et octobre. En outre, des visites guidées du fort vous seront proposées !

lundi 23 avril 2018

Traditionnelle foire du 1er mai à Proveysieux


Le premier mai à Proveysieux rime avec foire (ou rime pas du tout d'ailleurs !). La foire, c'est avant tout la fête des associations qui préparent ce rendez-vous depuis de nombreux mois et qui espèrent que la fréquentation sera à la hauteur de l'investissement des organisateurs.
De nombreux commerçants seront là pour vous proposer miel, vin, plantes ou herbes sauvages et une potière, fidèle de l'événement proposera ses réalisations.
Du côté des animations, le Comité des Fêtes, organisateur de la journée avec les associations locales et la mairie, tiendront différents stands tout au long de la journée : trampoline, maquillage, pêche à la ligne, chamboule-tout, etc.

Comme chaque année, après l'apéritif proposé par la municipalité, une repas sera proposé dans la cour de l'école ou à l'abri si la météo n'est pas favorable. Cette année, ce sera un repas couscous, mais vous pourrez aussi vous régaler de sandwichs, gaufres, brochettes ou frites selon votre appétit et trinquer, avec modération, à la buvette.
Vous aurez aussi droit à des activités plus culturelles avec les surplus de la bibliothèque à prix cassés et différentes expositions de photos ou d'associations comme Tibétains et Peuples de l'Himalaya. L'école du village, quant à elle, devrait présenter les travaux des élèves.
La date est donc à retenir sur vos agendas en espérant que la météo soit plus favorable que les années précédentes.

Troc plantes du Panier Proveyzard, le samedi 12 mai à partir de 10h30 autour du four communal

L’association « Le Panier Proveyzard » vous invite à son traditionnel « troc-plantes », le samedi 12 mai partir de 10h30, à la salle des fêtes. 

Le principe est simple : on échange mais sans achats. Chacun apporte, si possible étiqueté, ce qu’il souhaite troquer : plants, semis, fleurs et légumes, graines, herbes aromatiques, plantes d’intérieur et autres végétaux. On pose tout sur les tables et on discute de la culture, de l’exposition, on montre les photos des fleurs sur des revues, on expose ses anecdotes sur la terre, les engrais naturels, ou les problèmes avec les blaireaux ou les chevreuils. Rendez-vous dans la cour de la Salle des fêtes de Pomarey à Proveysieux. Même si vous n’avez rien à échanger : il en reste toujours ! Ce moment d’échange se poursuivra vers midi par un moment convivial, avec un repas partagé autour du four à pain. Apportez vos préparations à cuire !

Ouvert à tous, adhérents ou non de l’association, intéressés par le « Manger Bio et local ».

vendredi 20 avril 2018

Experimentation : la déchetterie de Saint-Egrève ouvre le dimanche matin pendant ce printemps

Afin d’améliorer le service rendu aux usagers, Grenoble-Alpes Métropole expérimente l’ouverture de trois déchèteries le dimanche matin de 9h à 12h, sur 11 dimanches du 8/04/2018 au 17/06/2018 inclus.
Sont concernées les déchèteries situées à Meylan, Saint-Égrève et Vif.
L’accès aux déchèteries le dimanche matin est réservé aux particuliers (interdit aux professionnels).

jeudi 19 avril 2018

Le plateau des Petites Roches, vers une réunion de ses trois communes

C'était un projet qui était déjà dans l'air depuis quelques temps et qui devrait aboutir au 1er janvier 2019. Les trois communes de Saint Bernard du Touvet, Saint Hilaire du Touvet et Saint Pancrasse devraient se réunir pour n'en faire qu'une à cette date.
Ces communes devraient ainsi relier un certain nombre de considérations comme l’histoire économique et humaine, la disparition des hôpitaux, qui a modifié l’équilibre socio-économique, le riche tissu associatif, l’opportunité que représente la mutualisation des moyens, la volonté des équipes municipales de maintenir un service public de qualité. L’idée étant de maintenir une antenne municipale à Saint-Bernard et à Saint-Pancrasse, la mairie serait alors officiellement située à Saint-Hilaire du Touvet. Toutefois, chaque commune souhaiterait “sanctifier" des points importants. Pour Saint-Bernard, c’est continuer à dynamiser la vie culturelle et économique et être vigilant à la pérennité de l’espace ludique du Col de Marcieu. Pour Saint-Hilaire, c’est conserver le statut actuel de la régie des remontées mécaniques et finaliser le projet d’aménagement de la gare basse du funiculaire. Saint-Pancrasse, quant à elle, a émis le souhait de conserver son école, et d’entreprendre des travaux sur le site de Combe Mure pour garantir la sécurité du village au regard des risques naturels. Les délibérations concernant cette fusion sont en cours.

Des points d’harmonisation
Les trois communes devraient être rassemblées au 1er janvier 2019 mais avant, beaucoup de points seront à régler, notamment l’harmonisation des taux d’imposition de la taxe d’habitation. Dans les statuts des communes nouvelles, 12 ans sont prévus pour cette harmonisation. D’ici là, quatre élus par commune vont participer à de nombreuses réunions avec un appui de la préfecture pour les questions financières et administratives.
Il reste encore à trouver un nom à cette nouvelle commune, ce qui, pour l'instant, n'a pas été encore vraiment débattu !

Rappelons, pour mémoire, que deux communes de Chartreuse se sont déjà regroupées au 1er janvier 2017 : Pommiers-la-Placette et Saint-Julien-du-Ratz, sous le nouveau nom de La Sure en Chartreuse.

Voir aussi le site Internet des Petites Roches.
D'après infos Dauphiné Libéré - Bernard Toupet (13 avril 2018 - édit. Grésivaudan)

mercredi 18 avril 2018

Four à pain communal, saison 2, acte 1

La question a été lancée comme un défi : et si nous fêtions le 1er anniversaire du four communal ?

Chasseurs, bâtisseurs de four et membres de l'Amicale (certains avec les 3 casquettes) se sont retrouvés autour du four
Rappelez-vous.... Il y a un an et quelques broutilles, on inaugurait le nouveau four du village, une réalisation collective qui fait l'envie de tous et notamment de nos voisins queylards qui se lancent dans une opération identique. "Il est ou, le bonheur", fredonnaient-ils... 
Le défi a été relevé et, il y a quelques jours, les "bâtisseurs" ont profité d’une opportunité. Une équipe de chasse de l'ACCA de Proveysieux a offert deux jeunes mouflons et un sanglier qui ne demandaient qu’à ressortir des congélateurs pour rejoindre le four.

L’Amicale de Proveyzieux a organisé l'événement avec l'équipe de chasse, trop contente de relancer le four communal pour une nouvelle saison.
Des fois, il ne faut pas grand chose pour se rencontrer...

lundi 16 avril 2018

Un repas au profit des écoles himalayennes du Népal, Ladakh et Zanskar

Fabrication des momos
C’est la troisième fois que l’association « Tibétains et Peuples de l’Himalaya » organise, avec l'Amicale de Proveyzieux, une soirée caritative au profit du Népal et, à chaque fois, habitants et amis répondent massivement à l’invitation de Jean-Gilles et Maryse, les dynamiques animateurs de TPH pour partager un repas de fête. Ils avaient aussi invité l’association HOKA (Himalaya Oisans Kunphan Association) qui aide les populations du Zanskar et du Ladakh.
Une salle copieusement remplie pour la soirée TPH

Ce vendredi, tout à commencé dans l’après-midi, avec un atelier « momos », une espèce de ravioli à base de farine de blé, originaire du Tibet, cuit à la vapeur ou bouilli. Ils étaient près de vingt à confectionner ces fameux carrés de pâte farcis de légumes, sous l’œil attentif et expert de Lama Tenzin Dorjay, un moine venu directement du Monastère de Muney au Zanskar, en séjour actuellement dans nos « petites » montagnes. Les apprentis cuisiniers tibétains ont ainsi cuisiné une partie des 1 000 momos du repas festif..
La soirée s’est poursuivie dans une ambiance joyeuse et conviviale avec plus de 100 convives venus partager le repas de momos et dal, une autre spécialité culinaire de ces régions à base de lentilles, mais aussi écouter les animateurs.
Jean-Gilles Marin, président de TPH

Jean- Gilles Marin, président de TPH, toujours très charismatique quand il s’agit de défendre les causes de ces peuples himalayens précise : « une des projets de TPH consiste à soutenir une école népalaise situés à Syabrubesi, un petit village de 2 500 habitants, très fréquenté par les trekkeurs de la vallée du Langtang, à 7/8 heures au Nord de Katmandou. Nous sommes allés nous-mêmes visiter cet établissement en février dernier et avons mesuré les besoins de leur petite école. TPH a ainsi décidé d’aider cette école à hauteur de 1 000 €/an pour payer le loyer et l’achat d’une machine à laver ».
Lama Tenzin Dorjay entourés des membres de TPH et HOKA

Susy Van Antwerpen, présidente de l’association HOKA, n’est pas moins loquace et convaincante dès qu’il s’agit de parler de ces populations. Depuis 2008, elle va régulièrement au Ladakh et au Zanskar, et c’est là qu’elle a rencontré Lama Dorjay qui l’aide à monter et concrétiser des projets avec des soutiens et des parrainages divers et variés. Le repas caritatif de Proveysieux s’est décidé en février dernier avec Jean-Gilles Marin. « Avec TPH, nous avons dons décidé de cette soirée caritative commune », précise Suzy. « HOKA agit essentiellement dans la création et la rénovation de bâtiments scolaires pour favoriser ainsi l’accès à l’instruction des enfants issus de milieux très pauvres, dans des zones retirées du Ladakh et du Zanskar, des régions sous la dépendance indienne. On recherche d’ailleurs toujours parrains et marraines… » rajoute Suzy. L’appel est passé.
Ce fut donc une très belle soirée avec projections de photos et vidéos et l’espoir pour chacun de voir sans doute aboutir de beaux projets de développement scolaire grâce aux bénéfices de cette soirée.

Les bénéfices de cette soirée seront partagés entre le soutien à la Gosainkuda english boarding school à Syabrubensi au Népal et le monastère de Muney au Zanskar.

dimanche 15 avril 2018

Le Berger de la Bastille revient avec son troupeau !

samedi 14 avril 2018

Un budget communal dans le rouge !



« Nous avons raclé les fonds de tiroirs pour arriver à l’équilibre », a commenté en introduction Christiane Raffin, le maire, en ouverture du conseil municipal consacré au budget prévisionnel 2018. Les chiffres présentés ce mercredi portent en effet à l’inquiétude quant à l’avenir des finances de la commune. Le compte administratif 2017 fait ainsi apparaitre un budget en déficit de 17 851 € en fonctionnement et de 26 054 € en investissement, heureusement comblés par des excédents antérieurs permettant l’équilibre. Pour mémoire, il faut savoir que lors de l’approbation du CA 2016, les élus avaient déjà « tapé dans les réserves » avec un budget en déficit de 39 682 € en fonctionnement et de 33 900 € en investissement. En deux ans le matelas presque confortable sur lesquels les différentes équipes municipales ont pu gérer la commune a donc pratiquement disparu. « On n’a plus de matelas, on est carrément sur le sommier », précisait même, de manière assez triviale, Christiane Raffin. Les élus, tous concernés (il n’y a pas d’opposition à Proveysieux), ont voté ce CA à l’unanimité.
 
Pour remédier à ce déficit, des mesures assez drastiques ont été votées pour essayer de dégager quelques recettes pour le budget prévisionnel 2018. La première concerne les indemnités des élus, maire et adjoints, qui seront purement et simplement supprimées à compter du mois d’avril 2018. La deuxième concerne les taux d’imposition des taxes d’habitation et foncière bâti qui seront augmentées de 20 %, ceux-ci passant de 6.02 % à 7.22 % pour la TH et de 14.58 % à 17.50 % pour la TFB. Ces mesures budgétaires devraient permettre de dégager 47 000 € supplémentaires pour le budget 2018.
 
Par conséquent, le budget prévisionnel d’investissement, déjà relativement contraint, a été revu fortement à la baisse, passant de 66 551 € à 36 157 €. Les seuls travaux prévus concerneront l’insonorisation de la cantine scolaire et une étude d’adressage des habitations en vue de l’installation de la fibre optique. Il faut espérer qu’aucune catastrophe ne se présente !
Les habitants du village, absents - un seul présent - et donc visiblement désintéressés des affaires communales, n’étaient pas là pour poser les questions concernant cet avenir financier, ce qui est assez regrettable.
« La commune n’a que très peu de leviers pour faire entrer de l’argent » précisaient les élus. « Les subventions du Département ne dépassent plus 30 %, la DGF (Dotation de l’Etat) a baissé de 9 000 € en deux ans, les taxes augmentent…(FPIC) ». Le budget prévisionnel a été voté par 11 voix pour et une abstention. L’avenir s’annonce très compliqué pourrait-on conclure.
 
CCAS et METRO au programme des délibérations
Suite à la suppression du CCAS, et de la dissolution de son budget, décision consécutive à la promulgation de la loi NOTRe qui concerne les communes de moins de 1 500 habitants, le conseil municipal a décidé de créer un comité consultatif « Action Sociale ». Les compétences de ce comité de huit membres (5 élus, 3 non élus), seront identiques au rôle joué par le CCAS dissous en novembre 2017. Marie-Laure Balandine en sera la nouvelle vice-présidente en remplacement de Evelyne Tournoud.
Les élus ont également autorisé le maire à signer une convention avec la METRO pour l’instruction des droits des sols. Celle-ci concerne les tarifications concernant l’urbanisme, permis de construire ou de démolir, déclarations et certificats d’urbanisme, autorisations de travaux, etc., déléguée à la METRO depuis 2015, ainsi que la logistique attenante.

jeudi 12 avril 2018

Voyage vocal avec la Solorma et le Trio Malincka le 27 avril à Saint Martin le Vinoux


Vendredi 27 avril, vous avez rendez-vous à 20 h à la Maison des Moaïs, à Saint Martin le Vinoux pour un voyage au Cœur du Monde avec les groupes Malincka et la Solorma, des habitués de notre église de Proveysieux (photos 2017).
Ce voyage est une rencontre entre le trio féminin Malincka aux voix envoûtantes et le groupe masculin La Solorma, composé de 8 voix puissantes et chaudes.
Parfois les femmes et parfois les hommes mais ensemble pour de nombreux chants, ils vous convient à un voyage polyphonique où la magie des voix opère. Laissez-vous porter ! Vous êtes au pays de la polyfunia.

Buvette sur place pendant l'entracte.
Tarifs : 10 €, 7 € (tarif réduit) et 6 € (- de 12 ans).
Réservation conseillée au 04 76 85 14 50 ou à culture@smlv.fr
Pour un aperçu en images du Trio Malincka, cliquez ici.

mardi 10 avril 2018

Conseil municipal public à Proveysieux consacré au budget 2018

La prochaine réunion publique du conseil municipal de Proveysieux aura lieu ce mercredi 11 avril, à 18h en mairie. Il sera essentiellement consacré au budget.


ORDRE DU JOUR :
- Approbation du compte administratif 2017 du budget principal et du budget du CCAS
- Approbation du compte de gestion 2017 du comptable public du budget principal et du CCAS.
- Affectation des résultats 2017 au budget principal 2018.
- Vote des taux d’imposition des taxes directes locales pour 2018
- Vote du budget principal 2018
- Indemnités des élus
- Création d’un Comité consultatif « Action sociale »
- Signature avec la Métro d’une convention pour l’adhésion aux nouvelles modalités du dispositif d’instruction des autorisations du droit des sols (ADS) et d’une convention de Géoservices portant le règlement de mise à disposition du logiciel métier OXALIS relatif aux autorisations du droit des sols (ADS)

jeudi 5 avril 2018

Compte rendu du dernier conseil municipal de Quaix en Chartreuse


Les élus de Quaix se sont réunis récemment pour voter leur budget. Voici le compte-rendu qui a été fait par Didier Sartor, correspondant local du Dauphiné Libéré.

Le budget municipal est excédentaire : 
les taux d'imposition n'augmentent pas

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 28 mars à 20h30 le conseil municipal s'est réuni pour une importante séance, puisqu'il s'agissait de voter les budgets de la commune.

Après l'approbation des votes du conseil précédent, Pierre Faure et Jean-Luc Poulet ont présenté de manière simple les résultats de l'exercice 2017 des comptes administratifs, comptes de gestion et résultats 2017 du budget principal. Le résultat de fonctionnement est en excédent d'un peu plus de 339 000 € et le résultat d'investissement est lui aussi en excédent d'un peu plus de 52 000 €.

le budget principal de la commune section fonctionnement (un peu plus de 975 000 €), et la section d'investissement ( un peu plus de 1 446 000 €) sont équilibrés en dépenses et recettes.

Après s'être félicité de ces bons résultats, le maire a présenté le tableau des subventions allouées aux associations pour l'année 2018. Celles-ci sont à peu-près inchangées par-rapport à l'année précédente. Les trois postes de dépense les plus importants restent : 15 000 € pour la crèche les « Lou P'tiots, 2 600 € pour la coopérative scolaire et 1 700 € pour le Sou des écoles. L'association « Quaix patrimoine et animation » récemment créée pour permettre la construction d'un four à pain dans le centre du village, recevra 3 000 € dont 2 500 viennent des avoirs de l'ancien Comité des fêtes.

Après les comptes, le conseil a dévoilé les taux d'imposition pour l'année à venir : ils n'augmentent pas. Une délibération a avalisé les tarifs de location du matériel cédé à la commune par le Comité des fêtes.

Annie Adam a présenté le détail des demandes de subvention pour la création d'un terrain multisports (tennis, mini-foot, basket et volley) qui sera construit sur l'emplacement de terrains de tennis devenus impraticables. Le département pourrait financer 20 % des travaux, et la région 40 %.

Didier Sartor

mercredi 4 avril 2018

Rencontres territoriales dans le cadre de la révision de la charte du Parc Naturel Régional de Chartreuse les 9 avril et 3 mai 2018

Le Parc naturel régional de Chartreuse a lancé son processus pour la révision de sa charte. Il s'étendra sur la période 2020-2035.
Le PNRC a, depuis plus de deux ans, anticipé cette procédure en profitant de chaque rencontre avec les élus, les socioprofessionnels, les habitants, pour recueillir et partager les futurs enjeux qui  pourraient être repris dans cette nouvelle charte.
 

Toujours dans l’optique de partager largement et de construire ensemble cette nouvelle charte, le Parc organise deux nouvelles rencontres territoriales : 
- Lundi 09 avril de 18h30 à 21h
- Jeudi 03 mai de 18h30 à 21h


Ces deux rencontres se dérouleront à la Communauté de Communes de Cœur de Chartreuse (ZI Entre deux Guiers, salle du conseil au 2ème étage).

La première réunion sera consacrée au diagnostic, et plus particulièrement aux enjeux qui ont été mis en exergues. Le diagnostic est d’ores et déjà accessible dans sa version provisoire ICI ainsi que les annexes. (188 pages de lecture quand même !)
L'entrée est libre, et chacun, au cours de cette réunion, pourra faire part de ses remarques sur ce document. La seconde réunion devrait permettre de valider les enjeux du territoire jusqu’en 2035.

mardi 3 avril 2018

Le programme du festival "Le Grand Son" (anciennement Rencontres Brel) vient d'être annoncé. Il aura lieu sur 4 jours, du 19 au 22 juillet 2018

Nouveau nom, et nouvelle programmation qui décoiffe. Comme l'a précisé le Dauphiné Libéré, on est désormais assez loin de Pierre Perret ou Hugues Aufray, qui faisaient le bonheur des festivaliers, il n'y a pas si longtemps... 

Voici le détail du programme au fil des quatre jours : 

  • Jeudi 19 juillet : Pour cette soirée d’ouverture du festival axée sur la langue française, Le Grand Son est fier d’accueillir un des maîtres en la matière, Grand Corps Malade Officiel, accompagné de Gauvain Sers et des prometteurs Pomme et Caruso !
  • Vendredi 20 juillet : Quoi de mieux pour débuter le week end qu’une soirée en compagnie de Naâman et de la référence mondiale en natural trance HILIGHT TRIBE !Taiwan MC - Chinese Man Records et KKC Orchestra complètent la programmation du chapiteau.
  • Samedi 21 juillet : Le marathon continue ce samedi avec Hyphen Hyphen qui présentera son nouvel album aux côtés des ambassadeurs du néo métal français Pleymo Officiel, des DJ’S Pfel&Greem (ex-C2C), et d’INÜIT !
  • Dimanche 22 juillet : Pour conclure cette 31e édition, retrouvez les déjantés Les Fatals Picards, Ultra Vomit, Soviet Suprem et KO KO MO. Une soirée de clôture qui s’annonce explosive !
Et toujours : des concerts gratuits tous les soirs sur la scène découverte (programmation prochainement), Les Endimanchés, un festival de rue le dimanche 22 juillet programmation prochainement), des stages culturels pour enfants (ouverture des stages courant mai), un engagement écofestival, respectueux de son territoire et tourné vers l’environnement tt l’accessibilité pour tous, aux personnes en situation de handicap
Ouverture de la billetterie le 3 avril à 10h : 28€/ soir (Tarif réduit : 26€, Tarif enfant : 17€). Pass 2 soirs : 47€, Pass 3 soirs : 62€, Pass 4 soirs : 72€ - Achat de billets :https://www.legrandson.fr/ ou chez notre partenaire : http://legrandson.fnacspectacles.com/recherche
Une billetterie est également disponible à l’Office de Tourisme de St Pierre de Chartreuse



mercredi 28 mars 2018

Une conférence pour découvrir l'Extrème Orient Russe, avec Samuel Blanc

L’AMICALE DE PROVEYZIEUX vous invite à la découverte de l’Extrême-Orient Russe, la perle méconnue. 

Caldera Uzon

Tout à l’Est de la Russie, baignées par les eaux froides du pacifique Nord, se trouvent les iles Kouriles, la mer d’Okhotsk, la Tchoukotka et la péninsule du Kamtchatka. Ces régions méconnues et pour certaines interdites d’accès jusqu’en dans les années 1990, sont pourtant des hauts-lieux de nature et de culture. Les peuples autochtones et les russes y côtoient ours bruns, rivières à saumons, aigles de Steller, loutres de mer et milliers d’oiseaux de mer.
Les milieux naturels et paysages y sont particulièrement variés, allant de la banquise, à la taïga, en passant par les volcans de la ceinture de feu du Pacifique.

Une conférence présentée par Samuel BLANC, guide conférencier en Antarctique, en Arctique, dans les régions tropicales et en Europe.
Samuel Blanc

Il est notamment auteur, photographe et transmet par ses images et ses récits sa passion pour les régions extrêmes. Entrée Gratuite et verre de l’Amitié offert par l’Amical.
Ours brun
.


Le vendredi 6 Avril à 20h30 à la salle des fêtes de Pomarey.
Voir le site Internet de Samuel Blanc